Loading…

C’est avec une profonde tristesse que les membres de Génération Mouvement ont appris le décès, d’un nouvel adhérent, Jean-Noël Franc. Il allait avoir 84 ans. Habitant au village de Barbat, qui vient de connaitre deux décès en moins d’un mois, Jean-Noël était né à Cavanac, en périphérie de Carcassonne. Dès l’âge de 14 ans, il travaillera quelques années dans une boulangerie, puis comme maçon. A l’issue de son service militaire qu’il fera en Algérie, il entre dans la gendarmerie. Parmi ses nombreuses tâches, il veillera sur le Général de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises. Ensuite, il rejoint la gendarmerie mobile à Toulouse, puis gendarme à Belpech dans l’Aude. Il aura deux enfants et cinq petits-enfants.
Un projet lui tenait à cœur : venir habiter la maison de Barbat où est née sa femme Fernande. Son ambition, vivre à Savignac. Ne pouvant de suite satisfaire ce désir, il se rapprochera, d’abord à La Salvetat-Peyralès, puis à Villeneuve où il termine sa carrière. Sans relâche il va travailler à rénover la maison de Barbat. « Agréable, toujours avec des mots d’humour, Jean-Noël savait entretenir des conversations. Tous les quinze jours, il venait jouer à la belote à la salle des fêtes. A chaque festivité organisée par Génération Mouvement, il répondait présent avec son épouse. Nous garderons de lui, le souvenir d’une personne toujours souriante et affectueuse » précise le trésorier Claude Treille.
Le bureau et les membres du club, présentent à son épouse, ses enfants et petits-enfants, leurs plus sincères condoléances.
JN-Franc




















                                   Jean-Noël Franc