Loading…

Mardi 7 avril, à Savignac, a eu lieu la sépulture de Marie-Rose Lafon,  dit « Rosette ». Au cimetière, dans la plus stricte intimité, seuls présents, sa proche famille. Mais aussi par nécessité, ceux qui ont préparé ce départ, les Pompes funèbres Freycinet, Jacqueline Pourcel et Lucette Bories, toutes deux déléguées aux funérailles à la paroisse de Savignac. La cause, le confinement sanitaire lié à la pandémie du Coronavirus.  « Perdre un être cher est déjà une épreuve douloureuse, mais dans ces conditions, c’est une souffrance supplémentaire » martèle la famille, trop seule en ces circonstances. Un isolement pesant mais nécessaire. 
Rosette était née le 28 octobre 1923 à Bach, ses deux sœurs la précédaient. Elle épouse Georges Lafon le 25 octobre 1946, avec lequel elle a eu le bonheur de partager 67 ans de vie commune. A leur grand regret, ils n’auront pas d’enfant, mais elle portait beaucoup d’amour à ses neveux qui l’entouraient. Dans sa maison natale de Bach, elle a vécu toutes ces années s’occupant dans sa petite ferme familiale où elle adorait recevoir sa famille. Au club du 3e âge, elle aimait rejoindre ses amis et participait à toutes les sorties. En mai 2010, Rosette quitte à regret son domicile pour rejoindre la maison de retraite des Bosquets où Georges décèdera en février 2013, ce fut très dur pour elle. En janvier 2016, après une chute et une intervention chirurgicale, elle a du être transférée au Long séjour de Rulhe. Des années très éprouvantes malgré les bons soins du personnel soignant et les visites de ceux qu’elle aimait tant.
La messe de sépulture sera célébrée dès le retour des autorisations d’Offices dans les églises, elle sera annoncée par voix de presse.

 RRosette-96-ansosette lors de son dernier anniversair pour ses 96 ans