Loading…

C’est une nouvelle fois et avec une profonde tristesse, que les membres de Génération Mouvement ont appris le décès à l’âge
de 93 ans de Georges Gaubert, de Lenque. Il était né le 15 mai 1927, au Puech de Savignac où il a passé toute son enfance.
Sa vie professionnelle débute très tôt chez un boulanger, il se dirige ensuite vers le commerce d’alimentation. Il termine sa carrière à « L’Economat » de la place de la République à Villefranche de Rouergue. En mai 1981 arrive la retraite.
Très actif, Georges est élu au conseil municipal de Martiel durant trois mandats, il rejoint vite le club des Ainés de Martiel, puis celui de Savignac. Sa passion pour la musique va lui permettre d’animer avec brio diverses fêtes et les nombreuses manifestations organisées par les associations ou clubs locaux.
Il va ensuite s’occuper avec un dévouement admirable de son épouse, handicapée suite à un AVC. « Georges a laissé une forte empreinte à Génération Mouvement » martèle le trésorier Claude Treille.
A sa fille Jacqueline, ses deux petites-filles et ses trois arrière-petits-enfants, Génération Mouvement présente ses sincères condoléances à toute sa famille.

Georges-Gaubert

Deux confinements dans l’année ont eu raison de leurs rencontres bis-mensuelles. Comme beaucoup, les aînés de Génération Mouvement subissent de plein fouet l’absence des retrouvailles qui embellissent leur vie. Pour certains, trop isolés, cela manque énormément de ne pouvoir vivre en société et rencontrer des amis.
« Nous ne savons toujours pas quand l’Assemblée générale aura lieu. Vu le contexte sanitaire actuel, nous ne pouvons pas programmer les diverses activités de l’année à venir » regrette le trésorier Claude Treille et de préciser« nous tiendrons au courant les membres dès que ce sera possible. Nous espérons toujours pouvoir faire un repas durant l’été afin de renouer les liens entre nous. Nous savons malheureusement que la solitude n’est bonne pour personne ». A l’unanimité, le président du club et les membres du bureau ont décidé d’offrir la carte d’adhérent 2021 (valeur inchangée, toujours 15 €)  à toutes les personnes ayant cotisées en 2020.
En espérant des jours meilleurs, l’association Génération Mouvement souhaite à toutes et tous de bonnes fêtes de Noël et du Nouvel An. « Bon Noël et Bonne Année. Meilleurs vœux pour 2021 ». 

C’est avec une profonde tristesse que les membres de Génération Mouvement ont appris le décès, d’un nouvel adhérent, Jean-Noël Franc. Il allait avoir 84 ans. Habitant au village de Barbat, qui vient de connaitre deux décès en moins d’un mois, Jean-Noël était né à Cavanac, en périphérie de Carcassonne. Dès l’âge de 14 ans, il travaillera quelques années dans une boulangerie, puis comme maçon. A l’issue de son service militaire qu’il fera en Algérie, il entre dans la gendarmerie. Parmi ses nombreuses tâches, il veillera sur le Général de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises. Ensuite, il rejoint la gendarmerie mobile à Toulouse, puis gendarme à Belpech dans l’Aude. Il aura deux enfants et cinq petits-enfants.
Un projet lui tenait à cœur : venir habiter la maison de Barbat où est née sa femme Fernande. Son ambition, vivre à Savignac. Ne pouvant de suite satisfaire ce désir, il se rapprochera, d’abord à La Salvetat-Peyralès, puis à Villeneuve où il termine sa carrière. Sans relâche il va travailler à rénover la maison de Barbat. « Agréable, toujours avec des mots d’humour, Jean-Noël savait entretenir des conversations. Tous les quinze jours, il venait jouer à la belote à la salle des fêtes. A chaque festivité organisée par Génération Mouvement, il répondait présent avec son épouse. Nous garderons de lui, le souvenir d’une personne toujours souriante et affectueuse » précise le trésorier Claude Treille.
Le bureau et les membres du club, présentent à son épouse, ses enfants et petits-enfants, leurs plus sincères condoléances.
JN-Franc




















                                   Jean-Noël Franc
C’est avec une grande tristesse que les savignacois, plus particulièrement les membres de Génération Mouvement, ont appris le décès de Marguerite Viguier, de Barbat. Née le 11 juillet 1922, elle venait d’avoir 98 ans. Margot, comme l’appelait ses amis, était la doyenne, non seulement du club du 3e âge, mais aussi du village. « Depuis de nombreuses années, elle ne venait plus aux diverses animations organisées à la salle communale de Savignac, mais aux environs des fêtes de fin d’année, nous lui rendions visite pour lui apporter des gourmandises afin de marquer Noël. Son accueil était très chaleureux, toujours dynamique, on ne pouvait pas repartir sans avoir trinqué. Femme alerte, toujours souriante malgré ses soucis, sa gaieté l’accompagnait dans sa belle vieillesse » confie Claude Treille, toujours peiné de voir partir des personnes attachantes comme l’était Margot.
Le bureau et les membres de Génération Mouvement présentent à son fils, sa belle-fille, son petit-fils et à toute la famille, leurs plus sincères condoléances.
20200617151703001 




















Dans son jardin, à quelques jours de ses 98 ans, Margot tracte encore sa brouette.

Autour du maire sortant une nouvelle équipe s'engage dans la continuité logique de la gestion municipale du mandat qui se termine. Composée de six conseillers sortants et de neuf nouveaux, la liste « Unis pour Savignac »  entend être à la source d'un nouvel élan pour Savignac.  Une équipe formant un ensemble représentatif des composantes de la commune, mélangeant actifs et retraités et, porteur d'expérience, de valeurs et de volonté d'agir. La diversité d’âges des candidats et de leurs domaines d'intérêts, favorisera le travail collectif ainsi que l'efficacité de l'action municipale.
La commune est le premier maillon de la vie locale, et doit conjuguer son action avec l'intercommunalité, le Département, la Région et l'Etat. Les projets en cours seront poursuivis : sécurisation de la traversée du bourg, rénovation de l’éclairage public, aménagement de l’étage de l’ancien presbytère, rénovation du bâtiment de la salle polyvalente. Sujets récurrents, la voirie et le fonctionnement de l'école continueront d'être pris en considération avec une attention toute particulière. Les réflexions engagées à ce jour seront également menées jusqu’à leur terme et les décisions prises en conséquence : amélioration de la salle polyvalente (sanitaires, chauffage), aménagements cœur de village sur le secteur de l’Eglise, extinction de l’éclairage public.
En matière d'investissements de nouvelles perspectives favorisant l'attractivité communale seront également étudiées : petit patrimoine, chemin de randonnée, acquisition et maîtrise foncière communale.
Une équipe tournée vers le futur, la liste « Unis pour Savignac » a l'ambition de répondre au fil de ces 6 ans de mandat à venir aux défis qui permettront à la commune de maintenir son attractivité et une qualité de vie agréable.
Les quinze candidats  : ARTOUS Nicolas - Technicien industriel ; AURIAU Marie - Adjointe administrative hospitalière ; BALZA Fabienne - Agent administratif hospitalier ; BOUYSSOU Alain – Agriculteur ; BRUNIE Alexandre - Cadre bancaire ; DATCHARY Patrick - Retraité fonction publique ; MARSAN Alain - Retraité Directeur filiale Médias ; MARTINS Marina - Responsable production ; NATTES Stéphane - Agriculteur ; PAILLY Pierre - Agriculteur ; PEREIRA Mario - Miroitier ; RAILHET Christelle - Comptable ; RAMON Caroline - Agent commercial ; ROSSIGNOL Elodie - Gestionnaire de paie ; SIRVAIN David - Agriculteur.

IMG7693









 
                                                                     La liste "Unis pour Savignac". Manque sur la photo Christelle Railhet