Loading…

Savignac possède aussi sa fabrication de masques grand public pour limiter la propagation du virus Covid-19. Le président de la République a promis, lors de son dernier discours, un masque grand public, ou alternatif, en tissu homologué et lavable pour chaque Français.
Sans attendre et parce-qu’elle en avait déjà la demande, Anne Charras, retoucheuse, couturière d’ameublement et couturière occasionnelle depuis une quinzaine d’années, s’est lancée dans la fabrication de ce précieux dispositif de protection, pas toujours facile à trouver. Pour la fourniture en matières premières, que ce soit en tissus ou élastique, Anne fait ses emplettes au  magasin « Les Tissus de Marie », à Villefranche. Comme protection doit aussi rimer avec esthétique, suivant la couleur ou le motif du tissu, l’élastique est dans le même ton que les masques. Ces masques sont fabriqués à la demande, dans différents coloris, en coton doublé, lavable à 60°. Ils sont adaptés aux adultes et, nouveauté, également aux enfants. Certains parents prenant leur disposition pour se préparer à une éventuelle rentrée scolaire courant mai.
Contact : Anne Charras - Le Bourg - Savignac - Tél. 06 38 42 45 14  - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -  Réseaux sociaux : Facebook et Instagram.
Resized20200410170514
Mardi 7 avril, à Savignac, a eu lieu la sépulture de Marie-Rose Lafon,  dit « Rosette ». Au cimetière, dans la plus stricte intimité, seuls présents, sa proche famille. Mais aussi par nécessité, ceux qui ont préparé ce départ, les Pompes funèbres Freycinet, Jacqueline Pourcel et Lucette Bories, toutes deux déléguées aux funérailles à la paroisse de Savignac. La cause, le confinement sanitaire lié à la pandémie du Coronavirus.  « Perdre un être cher est déjà une épreuve douloureuse, mais dans ces conditions, c’est une souffrance supplémentaire » martèle la famille, trop seule en ces circonstances. Un isolement pesant mais nécessaire. 
Rosette était née le 28 octobre 1923 à Bach, ses deux sœurs la précédaient. Elle épouse Georges Lafon le 25 octobre 1946, avec lequel elle a eu le bonheur de partager 67 ans de vie commune. A leur grand regret, ils n’auront pas d’enfant, mais elle portait beaucoup d’amour à ses neveux qui l’entouraient. Dans sa maison natale de Bach, elle a vécu toutes ces années s’occupant dans sa petite ferme familiale où elle adorait recevoir sa famille. Au club du 3e âge, elle aimait rejoindre ses amis et participait à toutes les sorties. En mai 2010, Rosette quitte à regret son domicile pour rejoindre la maison de retraite des Bosquets où Georges décèdera en février 2013, ce fut très dur pour elle. En janvier 2016, après une chute et une intervention chirurgicale, elle a du être transférée au Long séjour de Rulhe. Des années très éprouvantes malgré les bons soins du personnel soignant et les visites de ceux qu’elle aimait tant.
La messe de sépulture sera célébrée dès le retour des autorisations d’Offices dans les églises, elle sera annoncée par voix de presse.

 RRosette-96-ansosette lors de son dernier anniversair pour ses 96 ans

Dans le cadre du dispositif « Alerte ADMR  personnes âgées », veuillez trouver ci-dessous une alerte de la gendarmerie, concernant  des escroqueries en lien avec le COVID 19.

Merci de bien vouloir informer vos aides à domicile pour qu’elles sensibilisent les personnes âgées et leurs aidants.

N’hésitez pas à nous faire remonter des faits et agissements nous préviendrons la gendarmerie.

Les délinquants ne reculant devant rien, bon nombre de fraudeurs tentent de tirer profit de la peur générée par le coronavirus COVID-19, d'autant plus depuis la mise en place du confinement. Leurs cibles favorites : les personnes vulnérables, tout particulièrement les personnes âgées.

En plus des ventes illégales de gels hydroalcooliques et de masques de protection, les arnaques se font de plus en plus nombreuses avec des modes opératoires qui s'adaptent toujours à la situation.

Trafic de fausses attestations
Les règles régissant le confinement interdisent tout déplacement sauf dans des cas bien précis. Une attestation de déplacement dérogatoire est à présenter en cas de contrôle par les forces de l'ordre. Elle est gratuite et téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur.

Malgré la large communication faite par les différents organismes de l’état, des malfrats se faisant passer pour des policiers proposent des attestations de déplacement moyennant 5 euros.

Victimes du web
Un trafic court aussi sur internet avec des sites non officiels qui proposent des attestations de déplacement payantes ou pouvant être directement renseignées en ligne. Ce type de procédé expose à un risque de vol de données personnelles en vue d'escroqueries, comme le précise la plateforme nationale d'information sur le risque numérique cybermalveillance.gouv.fr

La gendarmerie nationale a lancé un appel à la vigilance face aux "sites/applications malveillantes", tels que le site http://coronavirusapp.site qui installe un "maliciel" et l'application mobile « Malicious COVID Track App » qui bloque votre téléphone et demande une rançon.

 

Montrer « blouse blanche »
Certains centres hospitaliers ont mis en garde contre "des appels malveillants" récemment passés auprès de personnes âgées, au nom de l'hôpital.
Les auteurs prétendent devoir passer chez les personnes habituellement prises en charge pour s'assurer qu'elles disposent bien du matériel médical nécessaire à leur maintien à domicile. Ceci n'est qu'un prétexte pour s'introduire chez les personnes les plus fragiles afin de dérober des biens ou de l'argent ou bien faire des repérages en vue d'éventuels futurs cambriolages.

N'ouvrez la porte qu'aux services de soins infirmiers à domicile habituels.

Démarchage frauduleux

Dans d'autres cas, des personnes se faisant passer pour des employés municipaux proposaient leurs services pour désinfecter les maisons afin de lutter contre le coronavirus.

Avec une participation de 56,04 % au premier tour des élections municipales du dimanche 15 mars, la liste « Unis pour Savignac » conduite par le maire sortant Patrick Datchary, a été élue en totalité. Dans un contexte de crise sanitaire du Covid-19, ce sont 320 votants sur les 571 inscrits, qui se sont déplacés pour accomplir leur devoir civique. Les candidats remercient très vivement les électrices et les électeurs qui leur ont accordé leur confiance pour les six années à venir.
Renouvelée à 60 %, rajeunie, avec une moyenne d’âge de 43 ans, la nouvelle équipe est composée de six femmes et neuf hommes. Au regard des conditions sanitaires, la réunion d’installation du nouveau conseil municipal, avec désignation du maire et des adjoints, n’a pu se tenir vendredi 20 mars comme prévu.


IMG7721

Des personnels du milieu hospitalier présente un tuto pour la fabrication de masques de protection.


Coronavirus - Tuto

pdf

tuto2

Poids: 419.38 ko
Téléchargements : 24
Date d'ajout: 2020-03-20
pdf

tuto1

Poids: 370.35 ko
Téléchargements : 53
Date d'ajout: 2020-03-20