Loading…

En place depuis le 5 novembre, les bornes rouges et blanches servant à tester des profils de chicanes viennent d’être enlevées. Différentes données ont été relevés par les services du département « Aveyron Ingénierie » et analysées ensuite avec la mairie.
Un premier constat. En moyenne, près de 500 véhicules/jour, dans les deux sens, traversent le bourg. Bien qu’il y ait toujours des incivilités, il a été relevé globalement une baisse des vitesses excessives et plus de respect de la norme à 50 km/h (89 % des véhicules sont dans le critère 0 à 50 km/h et 11 % dans 51 à 70 km/h). L’adjoint responsable de la commission travaux et voiries, Nicolas Artous, le confirme « Après la mise en place d'un dispositif d'essai depuis plus de 3 mois et la réalisation de relevés de vitesses les résultats obtenus semblent satisfaisants même s'il reste encore quelques vitesses trop élevées. Nous allons donc lancer des consultations pour la réalisation d'un dispositif définitif sur le principe de ce qui a été testé ».
Passer du théorique au concret après analyse, c’est l’étape qui s’ouvre maintenant à l’équipe municipale. Un appel d’offre est lancé pour étude financière du projet et choix des entreprises. Mais d’ores et déjà on peut parler d’une réduction de vitesse à 30 km/h dans la traversée du bourg, mise en place de radars pédagogiques aux deux entrées et matérialisation au sol des passages à respecter. Des riverains questionnés ont apprécié la simulation de ces chicanes dans leur principe. L’un d’entre eux s’est même investi dans l’essai en remettant en place régulièrement les bornes qui parfois ont été malmenées par le passage d’engins trop encombrants ou de conducteurs peu soucieux du respect de la chicane. 
Nicolas Artous précise  « Il est envisagé également de compléter – plus tard et selon les résultats observés – ce dispositif avec une autre chicane mise en place, coté Panissal, dans la ligne droite avant l'entrée du bourg. Mais ceci nécessite de déplacer le panneau d'entrée d'agglomération, un tel agencement ne pouvant être installé sur une route départementale hors agglomération ».
Malgré le contexte sanitaire actuelqui rend difficile les réunions et rencontres au sein des commissions, occasionnant de ce fait des retards dans l’aboutissement des projets, l’équipe communale dans son ensemble reste mobilisée. 
IMG8244